House 8.22 Serie Final

Encore une immense série qui arrive à sa fin. L'épisode n'est pas démoniaque ni sensationnel, il est juste normal et réussit parfaitement son rôle : clore une série sans se rater.

Contexte : je travaille toujours pour Serie-All et ceci est ma dernière critique de House.

 

Everybody Lies

 

houseCa y est c'est fini. House c'est terminé. Pas forcément en beauté mais pas non plus en raté. Loin de là. Encore une série de 2004 qui s'en va. Pour tout vous dire contrairement à ce que je lis à certains endroits, House nous quitte la tête haute. Je ne peux vraiment pas en dire autant de Desperate Housewives (une fin digne de la qualité d'un épisode de The Walking Daube) ni de Lost (putain ça fait mal rien que d'y repenser).

Non, House n'a pas joué gros bras. Non, il n'y a pas de mort à tout va. Non, il n'y a pas de fin dramatique. Il y a juste une fin logique et bien maitrisée. Le genre de fin qui ne plait pas à tout le monde mais moi j'ai adoré. C'est plus un au revoir symbolique qu'une perte de pédale des scénaristes qui auraient pu cliffer à tout va. Ici, on reste sobre et facile. Attention pas facile comme Dexter qui se met une dose de tranquilisant dans le cou et qui se relève trois minutes après. Ici le facile c'était pour dire que les réalisateurs ont voulu ne pas trop en faire pour ne pas gâcher l'image de House. La série garde une grande notoriété même si la saison 7 a été une catastrophe et que la saison 8 n'a pas plu à tout le monde, faute de grand chamboulement dans tous les épisodes. Cette saison a voulu finir tranquillement ce qui a été commencé.

houseCet épisode a été correct, il a respecté son public et ses fans. Je m'attendais pleinement à ce que les créateurs nous ont servi. Une réalisation très soignée avec des effets très intéressants et une qualité d'image qui sort encore une fois du lot. L'humour a été présent jusqu'au bout. Mais ce que je me rappellerai le plus de cet épisode, ce sont les dialogues avec ses hallucinations. L'idée est peut être du déjà vu mais elle avait pleinement sa place ici. Les quatre hallucinations représentent les quatre meilleurs personnages à être passés dans House. Kutner, qui le temps de deux saisons nous a régalés et nous a marqués par sa sortie. Amber, qui a été le sujet du meilleur season final de House et un des seuls personnages qui s'opposait à House. Stacy, qui pour moi fut le personnage le plus marquant de la série car c'est elle qui a décidé d'handicaper Greg, qui a créé le "monstre". Et enfin le Docteur Cameron qui pousse House à abandonner.

Tous ces retours sont exceptionnels. Ne pas voir Cuddy est une excellente décision tellement elle ne mérite pas de revenir après être partie comme une voleuse (et apparemment le casting était largement défavorable à son retour). J'ai été rempli de nostalgie pendant tout l'épisode. Le fait que la fin d'épisode soit téléphonée ne m'a pas dérangé. Au contraire : j'aurais trouvé ça injuste que House meurt. Cela n'aurait même pas été dramatique.

 

House

"C'est ce qui s'appelle partir avec classe"

Everybody Dies

 

HouseEtrangement je pense que le titre de l'épisode lui a causé du tort. Tout le monde voulait une hécatombe, parce que les gens aiment quand les héros chutent. Ici on se retrouve avec la mort d'un patient qu'il avait guéri, une fausse mort et deux mourants. Le seul point négatif de l'épisode, c'est Thirteen pour deux raisons : d'abord car on ne la voit que très peu et ensuite parce que House ne l'achève pas. J'ai vraiment cru que la série allait se finir là-dessus, j'ai été trop naïf.

La réunion de tous les collègues d'House, anciens comme nouveaux, de sa mère et de son meilleur ami était une scène qui m'a pris au coeur. J'ai adoré revoir tout ce monde. J'ai adoré les entendre parler de House. Des petites phrases qui veulent tout dire. Et ça, c'est vraiment dur à mettre en place. Puis vient le discours de Wilson qu'il commence gentiment et enchaîne sur une saute d'humeur. Ce moment-là casse le sérieux et on sait que c'est là que l'on va recevoir un signe du boiteux. Le coup du téléphone, j'ai aimé car c'était simple. Même le texto était marrant : "Shut up you idiot".

Au final, on se rend compte que jamais House ne fut jamais égoïste. Il restera brillant jusqu'à la fin. Le happy end de fin était nécessaire. La production nous sort un très beau travelling sur une superbe musique, comme d'habitude pour un final de House. Savoir que Chase remplace House j'ai prié pour que ça arrive, c'est toujours autant mérité. Le coup du pass laissé sous la table de Foreman n'est pas l'idée du siècle mais le fait que Foreman comprenne que House n'est pas mort représente un sans faute. Foreman était son ami, ça aurait été moche de le laisser à part. Tout comme séparer Wilson de House pour les cinq derniers mois de sa vie aurait été cruel.

house

Il y aurait tellement de choses à dire sur ce final mais je n'ai pas envie de partir sur des débats d'interprétation. Je prends cet épisode comme une conclusion à toutes leurs histoires. Il est temps que tout le monde arrête la House-dépendance. Ils sont maintenant libres et de bien meilleures personnes.

Cette fin suffit à conclure une bien belle série de 8 saisons de 177 épisodes. Du beau monde est passé dans ces studios. Je garderai de très bons souvenirs. Ma saison préférée restera celle où il décide de faire un concours pour trouver sa nouvelle équipe. Mon épisode préféré est celui où House donne un cours et explique comment il est devenu handicapé. Mon personnage préféré c'est Chase car il a tellement enduré de choses et qu'il est resté présent jusqu'au bout tout en restant dynamique et plaisant. Ses vannes vont me manquer. Ma fracture net de l'oeil droit préférée s'incarne en la personne de Thirteen -je serai toujours là pour toi !

House c'est fini, une page de sériephile se tourne, c'est un sentiment bizarre, frustrant mais que je ressens avec plaisir.

19/20 pour l'ensemble de sa carrière.

 

House

"Même avec un personnage principal un peu bancal, Thirteen la série vaut le coup d'être vue"

 

 

Source : House Critique House 8.22 sur Serie-All.


comments powered by Disqus
Publié le Vendredi 25 Mai 2012 à 03:50